Accueil ActuWeb 10 statistiques époustouflantes qui prouvent la domination de WordPress

10 statistiques époustouflantes qui prouvent la domination de WordPress

103
21

Si vous êtes un fervent utilisateur de WordPress, vous savez déjà que c’est sans aucun doute le meilleur outil d’édition de blog. Facile, rapide et une optimisation aux petits oignons, WordPress a su s’imposer comme un véritable leader. Un précédent article le prouve : WordPress est utilisé par 48% des 100 meilleurs blogs dans le monde !
Poussons le bouchon un peu plus loin Maurice avec ces 10 statistiques époustouflantes qui prouvent la domination de WordPress

statistiques-wordpress

WordPress et le reste du monde…

  • 25% : pourcentage estimé de tous les sites Web exécutant WordPress en 2011.
  • 72,4 millions : nombre de sites qui hébergent un blog WordPress (y compris WordPress.com et les blogs auto-hébergés).
  • 50/50 : répartition approximative entre WordPress.com et les blogs auto-hébergés.
  • 98 : nombre de versions de WordPress depuis sa création.
  • 16 667 063 : nombre de fois que WordPress 3.3 a été téléchargé au moment d’écrire les lignes car le compteur défile à une allure de dingue).
  • 2 jours : temps qu’il a fallu pour que WordPress 3.3 atteigne 1 million de téléchargements.
  • 65 000 000 :  nombre de fois que WordPress a été téléchargé depuis le lancement de la version 3 en Juin 2010.
  • 500 000 : nombre de nouveaux articles qui sont publiés sur WordPress.com tous les jours.
  • 19 270 : nombre de plugins disponibles dans le répertoire des extensions WordPress.
  • 826 000 : nombre de vidéos YouTube qui ont été hébergées sur des sites WordPress.com la première semaine de mars 2012.
  • 40 : nombre de traduction complètes de WordPress.

Utilisez-vous WordPress ? Que pensez-vous de ces statistiques ?

Source : Lorelle.

21 Commentaires

  1. Bonjour Cédric,

    Je suis passé à WordPress après avoir travaillé sous Joomla et pour le blogging, c’est un réel plaisir. L’outil est vraiment déjà bien optimisé et facile à prendre en main. Un point qui pourrait être améliorer à mon avis : les plugins. Si on trouve du premier coup ce qu’on cherche, tant mieux, mais si on doit aller fouiller dans les catégories c’est parfois assez long car pas toujours super organisé.

    • @Robin : bonjour, en fait, le problème c’est que toutes les descriptions sont en anglais. On trouverait plus facilement les extension souhaitées avec un descriptif français 😉

  2. J’ai déjà bossé sur du Joomla (du côté développeur) et c’est une horreur. Alors programmer sur une plate-forme WordPress est un plaisir. Pour l’utilisateur aussi c’est très simple et ergonomique.

    Le seul défaut qu’on peut lui reprocher c’est de ne pas pouvoir le pousser très très loin niveau fonctionnalités. Un gros site c’est difficilement faisable avec WordPress.

    Sinon c’est vraiment le top !

    • Joomla, lui, respecte le design pattern MVC contrairement à WordPress.
      Dire que développer sous Joomla est une horreur, est une ineptie ; au contraire Joomla est extremement puissant et respecte des standards de l’industrie logicielle. Joomla est bien adapté pour mettre en place des composants métiers par exemple.
      La possibilité de template override est fantastique (mais peu de gens savent ce que c’est et encore moins l’utilisent), la gestion multilingue pour les modules (=widgets) et les composants est puissante et flexible. En standard la souplesse des menus est bien plus grande sur Joomla, mais elle est déroutante pour celui qui ne connait pas les concepts.

      WordPress est une super plateforme pour faire des sites simples, Son système d’édition et d’admin est accessible et c’est surtout ça qui le rend populaire.

      C’est surement là un point clé qui différencie les 2 : apres l’install, n’importe qui peut administrer son site à l’arrache sans aucune formation avec WordPress, et avoir un truc au look sympa. Tandis qu’il faut un minimum lire les tutos (moins d’une petite heure suffit pour comprendre les concepts) qui est une vraie économie de temps si on veut éviter d’arpenter les forums. La relative complexité de l’admin révèle ensuite toute sa puissance durant la vie du site.
      Maintenant 80% des users installent et découvrent les moteurs de sites sans la moindre lecture préalable. Il en va de même pour les docs des télés, des voitures, etc. C’est humain et je suis le premier à faire comme ça.
      .
      Donc ok WordPress c’est super… De là à dire que c’est mieux…. Je rigole doucement. C’est plus léché, plus « Mac » quoi, ça oui, clairement.
      L’install en 5 min, on l’a de façon rigoureusement identique sur Joomla, c’est juste les libellés qui font moins noeudnoeud que WP, qui se la joue
      tuto de jeu PS3.
      On me dira qu’il existe 20000 plugins pour WP contre 10.000 pour Joomla. Un nombre qui reste qd même considérable , et puis qu’il y ait 100 « accordion menus » pour l’un et 50 pour l’autre, il y a quand même de quoi avoir bien assez de choix dans tous les cas.

      Bref, WordPress et Joomla, de mon point vue, adressent des besoins assez différents. 2 excellents moteurs de site à mon sens.

      • quand on veut faire un site de zero avec un template prédéfini, rajouter des modules, ca va avec wordpress: tranquille. à la portée de tous.

        mais si le site a des particularité, un design très evolué, des pages complexes, là c’est la prise de tete complète.
        je suis developpeur de a à z et j’ai plus vite fait avec mon propre framework pour faire un site avec ce genre de particularité qu’avec wordpress (1 jour pour comprendre comment implementer un truc pas prevu à l’origine avec wordpress. sans wordpress : 2h)

        alors pour le débutant, oui c’est top (quoique l’interface d’amin, je la trouve à chier, pas logique), mais pour celui qui veut faire un site evolué, c’est un enfer….
        et l’api est franchement hyper limitée.
        meme si drupal est complexe, ca tient beaucoup plus la route que wordpress.

        et wordpress n’est pas visuel: qd il y a plein de zones qui varient dans pleins de page c’est la prise de tete totale (‘colonne gauche superieur à coté de la droite’ ‘colonne droite superieure à la coté de a droite’: un vrai regal pour visualiser ca dans sa tete. elle est ou au fait la zone trucmuche dans mon site et dans quelle page ???)
        qd il sortiront enfin un truc visuel comme il y a dans joomla et drupal (et wix), ca commencera a aller.
        en plus pour trouver un putain de thème neutre sans image et fioritures à la con (ca me fait marrer les themes neutres de wordpress: faut tjs qu’il y mettent pliens de trucs à la con qu’on doit virer), et sans connerie de template pour les fonctions de blog (1 semaine pour trouver un template neutre pour site vitrine: raz le cul des blogotrucs qui trainent partout. y’a pas que les blogs dans la vie). donc pour trouver un theme vide juste avec des emplacements quoi, faut se lever tot (dans drupal: facile).

        j’ai qd meme mis 3 semaine à trifouiller partout, chopper un truc à droite à gauche pour arriver à reconstituer qq chose d’exploitable pour faire u site sur mesure.

        et ce qui est genial aussi, c’est que qd ca plante, ca fait RIEN tout simplement: pas de mess d’erreur. aucun indice. c’est excellent pour comprendre son erreur (peuvent pas mettre une barre de debug ces cons ???). pour comprendre si ca vient d’un mauvaise utilisation de l’api et d’une mauvaise utilisation de l’admin. cherche, cherche mon frère…
        ceux qui disent que worpress est genial veulent tout simplement pas avour (ca fait looser) qu’il ont galéré des heures qd il ont voulu faire autres chose que le site lambda ou un truc pas prevu dans wordpress.
        alors c’est sur au bout de son 4 ou 5e site wordpress, on commence à avoir vu plein de cas de figures: mais que de prises de tete avant…

        wordpress ca reste pour les petits joueurs, ou les webdesigner qui veulent s’improviser concepteurs de site et qui savent ni developper, ni integrer

        faut do,c arreter de dire betement wordpress c’est genial, c’est top, sans défauts, magique, ce qu’il y a de mieux (et autres superlatif moutonesques).
        oui c’est vrai mais c’est aussi bien merdique sur certains aspect et si c’est si repandu, c’est aussi parcequ’il n’y avait rien en face en 2003. alors qd on cherche un cms, on se dit: 72millions de sites avec wordpress ?!?!? mazette, ca doit donc etre genialissime !!!! (tu parles… pas mal oui, c’est tout)

        des qu’on veut faire un truc évolué et donc chercher un module qui fait un truc bien précis, faut chercher pendant 5 heure et tester, installer, tester, rechercher, retester, reinstaller (car franchement l’interface pour chercher des themes et des modules à la chaine, elle est chiante à souhait -back, back, back etc…-)

        attendez juste que des gens qui ont le recul concoivent un autre cms que wordpress (rien d’extraordinaire dans la base de données de wordpress, y a dix table qui se battent en duel) et dans 5 ans, on va en reparler de wordpress…

  3. Je suis tout à fait d’accord avec Philippe.
    Joomla et WordPress ne sont pas tout à fait comparables. C’est sûr que WordPress est très simple d’utilisation et c’est pour cela qu’il séduit autant de personnes.
    Maintenant, si joomla simplifie son administration, peut-être arriveront-ils à séduire des utilisateurs plus néophytes.

    En tout cas, WordPress reste une valeur sure pour énormément d’agences et de particuliers. C’est la solution rapide et efficace pour un site de qualité.
    Les chiffres le démontrent…

  4. Bonjour à tous,
    Combat WordPress Vs. Joomla (personne ne rajoute Drupal ? Curieux).
    Pour ma part j’ai développé sur les deux plateformes. Je préfère de loin WordPress pour ces raisons :

    – Facile à prendre en main (le Codex est bien fourni et permet de faire pas mal de chose sans plugin)
    – Il existe beaucoup de plugins (plus ou moins efficace) et la communauté derrière est très réactive (une petite recherche nous permet d’avoir dans 95% des cas la solution à notre problème).
    – Ce qu’il manquait dans WordPress c’était la notion de multi-site, et bien maintenant c’est fait grâce à la version 3.0 !
    – Continuons dans les plugins. Depuis la version 3.0, WordPress mise sur la sécurité, afin de sécuriser au mieux sont site vous devez installer 4-5 plugins très léger et compatible entre eux et très souvent mise à jour grâce à un support utilisateur compétent … sous Joomla, les plugins sont pas forcément mis à jour et on doit souvent passé un module en Legacy ou bien s’abstenir de l’extension).

    – Parlons du référencement qui est bien souvent oublié par les développeurs web. WordPress propose deux extensions faciles d’utilisation : soit all in SEO, soit Yaost SEO. Comme notre ami google aime les contenus mis à jour régulièrement, vous pouvez les combiner avec ping-o-matic qui, comme son nom l’indique, ping google à chaque nouvel article.
    – Après vous allez me dire, le Web ce n’est pas que des blogs et des articles !
    Je suis entièrement d’accord mais les sites statiques ne sont plus de rigueur dans le monde du web 2.0. La capacité « user-friendly » de WordPress permet de donner à notre client la facilité de mettre à jour son site facilement.

    – Custumisons peu, custumisons bien ! WordPress est custumisable facilement à la main ou bien en adaptant des thèmes à la demande du client. Bien entendu selon le budget, nous n’allons pas ré-intégrer un thème.
    – L’argent, l’argent !! et Oui WordPress est gratuit mais certains plugins et thèmes sont payants, c’est normal et c’est tant mieux! D’une part ceci nous permet d’avoir un gage de qualité, la personne qui vent sa création, croit en son produit, mais les prix sont très attractifs. D’autre part, le faite de rendre un produit payant, oblige le créateur, lors de mise à jour du noyau WordPress, de faire une mise à jour de son produit.

    – Un petit plugin ultra pratique, j’appelle MagicFields ! Kèskidi kèskifè ? il permet de créer un système de Post ou de Page spécifiques qui sera, par exemple, composé d’un diaporama, d’une ou plusieurs zones de texte, de vidéos, d’une liste d’urls, de photos, de fichiers à télécharger. En développant (en peu de temps) la/les pages modèles qui seront vues par l’internaute, vous rendez votre site type blog à un site aux contenus riches et attractif !

    Afin de montrer que je ne suis pas un pro-Wordpress, je me permets de dire ceci pour conclure mon petit commentaire :
    Nous n’allons pas réinventer la roue tous les jours, nous utilisons l’outil qui nous paraît le plus pratique pour nous aujourd’hui. Nous n’avons pas eu besoin de formation pour comprendre l’esprit de WordPress. L’explosion des nouvelles technologies nous fera surement choisir un autre outil dans quelques années, mais pour le moment WordPress est bel et bien notre outil de référence !

    • Héhé 😉

      J’aurais pu écrire quasi la même chose sur Joomla (je connais pas Drupal qui lui est plus léger et monte très bien en charge sur les gros trafics)

      « – Facile à prendre en main (le Codex est bien fourni et permet de faire pas mal de chose sans plugin) »
      Là ok un point pour WordPress, je suis tout à fait d’accord

      « – Il existe beaucoup de plugins (plus ou moins efficace) et la communauté derrière est très réactive (une petite recherche nous permet d’avoir dans 95% des cas la solution à notre problème). »
      idem Joomla

      « – Ce qu’il manquait dans WordPress c’était la notion de multi-site, et bien maintenant c’est fait grâce à la version 3.0 ! »
      Fastoche avec Joomla aussi

      « – Continuons dans les plugins. [..]sous Joomla, les plugins sont pas forcément mis à jour et on doit souvent passé un module en Legacy ou bien s’abstenir de l’extension). »
      C’était un peu vrai du temps de la 1.5. Il faut vraiment déterrer un vieux composant des années 2005 pour avoir besoin d’activer le mode compatibilité avec les anciennes version (dit Legacy effectivement) . Mais qui a besoin d’un vieux plugin de 2005 à l’heure ou la mode, la techno, l’a rendu obsolète depuis longtemps, sans compter le fait que de nouveaux font forcement la meme chose en mieux aujorudh’ui.
      De plus parmi les 10 à 20000 plugins disponibles, on trouve forcément toutes les qualités : du pro payant, du open source très bon, mais aussi du développé avec les pieds, et Dieu sait que j’en ai vu, que ce soit sous J! ou WP.

      « – Parlons du référencement . WordPress propose deux extensions faciles d’utilisation : soit all in SEO, soit Yaost SEO. »
      Sur Joomla on a SH404SEF qui est une tuerie, leader de cette niche. Il en existe plein d’autres.

      « – La capacité « user-friendly » de WordPress permet de donner à notre client la facilité de mettre à jour son site facilement. »
      Vrai. Avec un peu de tuning on peut aussi rendre la saisie/edition de contenu ultra friendly sous J! , notamment par la capacité à customiser très finement les barres d’outils de l’éditeur JCE, les droits, etc. Il va sans dire que l’admin peut modifier ses contenus depuis le front comme depuis le backend.

      « – WordPress est custumisable facilement à la main ou bien en adaptant des thèmes à la demande du client. Bien entendu selon le budget, nous n’allons pas ré-intégrer un thème. »
      Heuuuu…. Pareil sur Joomla. Je lui donnerais meme un avantage par la flexibilité des zones (positions), les menus multiples sans douleurs, etc)

      « – L’argent, l’argent !! et Oui WordPress est gratuit mais certains plugins et thèmes sont payants, c’est normal et c’est tant mieux!  »
      Joomla est également gratuit et open source bien entendu. Des milliers de templates/plugins/composants/modules sont gratuits. Des milliers d’autres sont payants, et souvent de super qualité. Payant, ca veut dire de 5 a 30 euros, pour des trucs de oufs qui font gagner des heures voire des jours de développements. J’entends souvent les gens se plaindre de devoir payer (pas cher) pour des trucs qui font gagner (en particulier aux pros) un temps énorme et donc de l’argent.

      « – Un petit plugin ultra pratique, j’appelle MagicFields ! »
      Oui, en gros c’est un CCK. Il y a des composants de ouf pour faire ça dans joomla (gratuits bien sur) Citons par exemple K2 ou FlexiContent qui sont incroyablement riches et flexibles.

      « Nous n’allons pas réinventer la roue tous les jours, nous utilisons l’outil qui nous paraît le plus pratique pour nous aujourd’hui. »

      Je plussoie. Le bon outil est celui qu’on maitrise, celui avec lequel on se sent à l’aise. C’est sur qu’une fois qu’on a développé une expertise sur un CMS donné, il est toujours désagréable de se retrouver « en bas de l’échelle » à devoir remonter en compétence sur un autre CMS. J’en suis la preuve vivante et je suis très heureux de connaitre aujourd’hui à la fois Joomla et WordPress car ainsi j’ai le meilleur des 2 mondes, et un vrai choix au moment d’orienter mes clients en fonction de leurs besoins, et c’est bien là le plus important.

      Encore une fois je ne suis pas un taliban Joomla, WordPress est un super moteur. Mais dire qu’il est mieux…. Et qu’on ne vienne pas m’opposer qu’il est mieux sous prétexte que c’est le plus utilisé : Windows équipe 80% des ordis de la planète, est-ce le meilleur OS? (troll inside 😀 )

      • Concernant ceci : « – Il existe beaucoup de plugins (plus ou moins efficace) et la communauté derrière est très réactive (une petite recherche nous permet d’avoir dans 95% des cas la solution à notre problème). »
        idem Joomla

        J’ai trouvé la communauté très peu réactive et un peu désagréable en ce sens où si c’est ta première utilisation et que tu poses des question plus ou moins simple pour eux, ils n’hésitent pas à te montrer que tu ne connais rien à Joomla. Je trouve cela un peu limite, mais bon c’est un avis personnel !!

        « C’était un peu vrai du temps de la 1.5. […] Mais qui a besoin d’un vieux plugin de 2005 à l’heure ou la mode, la techno, l’a rendu obsolète depuis longtemps, sans compter le fait que de nouveaux font forcement la meme chose en mieux aujorudh’ui. […]  »

        Je dis oui et non. Quand tu dis « qui a besoin d’un vieux plugin » je répondrais simplement ton client ^^, qui a simplement envie d’avoir un site mis à jour (car il a peur des failles de sécurité) et qui n’a pas forcément envie de payer une prestation pour une installation d’un nouveau plugin + une formation sur l’utilisation du nouveau plugin.
        Parlons évolution, notre client veut un produit qu’il puisse utiliser tout seul, c’est à dire que s’il veut mettre à jour un plugin, il a juste à cliquer dessus et le mettre à jour. Sous WordPress, tu as une liste de mise à jour avec des commentaires sur la version du plugin afin de savoir si il est compatible avec la version de WordPress en cours (c’est quand même pas mal) et je ne suis pas certain d’avoir vu ce principe dans Joomla (je me trompe peut être) ce qui est un peu dommage.

        J’ai une autre remarque concernant Joomla! 2.4. et ses évolutions! Ce que je trouve dommage, c’est le manque de mise à jour des plugins pour cette nouvelle version (ça va surement arriver). En effet, j’ai utilisé Joomla! récemment pour voir les nouvelles possibilités et ce qui est marrant c’est que j’ai installé 4 templates (normalement compatible pour la version 2.4) et chaque template ne marchait pas (curieux et un peu embêtant), le pire des templates que j’ai installé était JA-elastica qui me paraissait intéressant avec sa notion de responsive design. Ça n’a pas manqué !! j’ai eu des lignes et des lignes d’erreurs. Je trouve un peu dommage de passer 1h à débugguer un template.

        PS : Merci d’offrir un petit débat sur WordPress et Joomla qui est enrichissant pour l’internaute (et pour moi). Ceci montre bien que les deux CMS jouent un grand rôle dans le développement de l’OpenSource.

        • Pour les mises à jour, oui la version 2.5 (et non 2.4, attention) est beaucoup plus puissante qu’avant. Maintenant c’est très bien intégré.
          Avant c’etait au cas par cas, selon les composants et le serieux avec lequel ils ont été développés.

          Il faut bien voir que Joomla s’est tiré une balle dans le pied depuis la version 1.5. Le code a été entièrement revu et des changements en profondeur sont intervenus. La migration des plugins/modules/composants prend en effet du temps. Parfois elle n’a jamais lieu pour les développements abandonnés.

          Quant au client qui veut continuer à vivre avec des plugins antédiluviens… Argument irrecevable. On ne peut pas reprocher aux devs d’aller de l’avant et d’abandonner les vieilles versions. Le monde entier travaille comme ça. L’obsolescence finit forcément par arriver.

          Concernant les templates, on trouve, et c’est bien normal vu les milliers de templates dispos, le pire comme le meilleur. De plus, les templates un peu évolués ne se contentent souvent pas d’un skin mais exploitent des plugins, des modules voire des composants dont ils tirent parti, et qu’il faut absolument installer pour faire « comme sur la demo ». Pour faciliter, le créateur propose généralement une install complete de Joomla qui embarque tout le nécessaire pour déployer la demo. C’est le cas pour ton JA Elastic : http://www.joomlart.com/forums/downloads.php?do=cat&id=20433 (quickstart)
          Es-tu parti de cette full install ou as-tu installé le template seul ?
          Apres, je ne connais pas la teneur des erreurs que tu as eu mais ca vient peut-etre de l’hébergeur ? config php 4 au lieu de 5, niveau de warning ou que sais-je.

          et concernant la communauté, pas d’avis. Tu trouves partout des gens à la patience d’ange, et des mauvais coucheurs, en tout cas joomla n’a rien d’élitiste. Et vraiment, 99% des réponses sont sur google.

          • « Quant au client qui veut continuer à vivre avec des plugins antédiluviens… Argument irrecevable.

            Rien n’empêche les développeurs de faire évoluer leur plugin pour le rendre compatible ^^. Je ne vois pas en quoi des plugins plus vieux sont moins bons … Si ton plugin fait ce que tu souhaites, pourquoi changer ? (pour avoir un plugin qui écrit 3 pixels de plus à gauche ?) Sous WordPress (même si le coeur évolue relativement vite) les extensions, grâce aux développeurs, s’adaptent et remplient toujours leurs fonctions.

            On ne peut pas reprocher aux devs d’aller de l’avant et d’abandonner les vieilles versions. Le monde entier travaille comme ça. L’obsolescence finit forcément par arriver. » (totalement d’accord !!)

            « Pour faciliter, le créateur propose généralement une install complete de Joomla qui embarque tout le nécessaire pour déployer la demo. »
            J’étais sous Joomla!2.5 (pardon) et le template je l’ai trouvé sur ce site : http://www.joomla-support.fr/telecharger/templates-joomla-25 , et l’installation n’a pas marché, curieux je ne suis pas aller plus loin et ce qui m’a déçu c’est que je n’ai jamais réussi à le désintaller proprement !

            J’espère que les internautes choisiront la meilleure solution pour leur développement. Et surtout n’hésitez pas essayer Joomla et WordPress afin de vous faire une idée de l’étendu des produits :). Bonne continuation à tous.

  5. @wamdeus : Je rajoute Drupal avec plaisir !
    Enfin, je ne suis pas un pro comme les commentateurs précédents, mais je suis fier de ma différence de blogueur drupalien 😉

  6. Et c’est pour toutes ces données que nous tous, nous allons sur WordPress, la facilité d’utilisation et de diffusion de contenu est incroyable. I love WordPress.

  7. Cela ne m’étonne pas. C’est tellement simple de créer un wordpress. Surtout que la plupart des hébergeurs proposent désormais une installation en un clic. Donc plus besoin de comprendre ce qu’est une base de données, ….

    Et puis avec les thèmes et les extensions à disposition c’est facilement customisable.

  8. Je reste fidèle à Blogger pour mon blog Geek pour la gratuité de l’hébergement avec bande passante illimitée (c’est relatif) et pour la rapidité d’indexation des posts par google. Mais sinon WOrdpress que j’utilise également par ailleurs est effectivement une tuerie!

  9. J’utilise personnellement Eklablog.com. J’ai essayé WordPress et tout plein d’autre mais c’est Eklablog que je trouvais le plus facile à utiliser et à comprendre! Seul bémol, pas beaucoup de choix de thème pour coloré le blog mais bon, j’ai réussi à trouvé quelque chose dans mes photos personnelles pour agrémenter le tout!

  10. Tous les site que j’ai fait que ce soit des site d’agence immo, de vote, de CV ou autre je les fait avec WordPress… c’est simple je pense qu’on peu tout faire avec wordpress (sauf le ecommerce. amis dans ce cas je fais un combo presta+wordpress invisible pour le visiteur.)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici