Accueil ActuWeb Google+ dépasse les 400 millions d’utilisateurs (imaginaires)

Google+ dépasse les 400 millions d’utilisateurs (imaginaires)

423
11

Alors que bon nombre de spécialistes annonçaient un nouvel échec pour le lancement d’un réseau social par Google, il n’en est rien ! Sorti en juin 2011 d’abord sur invitation seulement, Google+ est ouvert à tous les utilisateurs de Google en septembre 2011.
Selon Vic Gundotra, vice-président de l’ingénierie chez Google, le réseau social Google+ vient de dépasser les 400 millions d’utilisateurs (imaginaires)

google-plus-400-millions

Parmi ses 400 millions, et toujours selon Vic Gundotra, 100 millions sont considérés comme des utilisateurs actifs (au moins une connexion par mois). Pourtant, lorsqu’on regarde ses chiffres de plus près, on s’aperçoit qu’ils ne correspondent aucunement à ceux révélés en juin dernier lors de la conférence Google I/O. En effet, 150 millions d’utilisateurs actifs par mois avaient été annoncés !
Dernière chose à prendre en compte : Google fusionne ses services. Pour l’ouverture d’un nouveau compte, l’internaute hérite automatiquement d’un compte Google+ !

Des chiffres à prendre avec des pincettes. Rappelons aussi que même si Facebook reste le numéro 1 des réseaux sociaux (avec plus de 950 millions d’utilisateurs), il ne faut pas oublier qu’il avait mis 4 ans avant d’arriver à de tels résultats.

Avez-vous un compte ou une page Google+ ?

Source : Google+ et ZDNet.

11 Commentaires

  1. J’ai un compte google + (perso) et une page (pros)
    Je le trouve plus intéressant que sur Facebook
    Mais mon réseau social que je me sert le plus c’est Twitter

  2. Google+ account, yes I do have one but ocassionally use it for sharing posts by other people. Rarely use it. Getting 400M users is not a big deal for Google as they automatically make an account for G+ for those who have Gmail accounts.

  3. Je faisais partie des milliers de personnes qui s’étaient inscrits via invitation, mais je fais également partie aujourd’hui des millions de comptes fantômes et personnes frustrées qui l’ont délaissé parce que les autres n’arrivent pas à décrocher Facebook…

  4. Encore un article pour augmenter les visites de son blog 🙂 bien joué !
    Je suis sur g+ depuis plus d’un an et il y a une vraie communauté française existante, pour peu que l’on rajoute des personnes dans ces cercles.
    De plus La Tribune avait fait un article de ce genre il y a quelques jours et toutes les preuves ont ete postées dans les commentaires pour prouver que l’article etait complètement faux.
    Bien cordialement.

  5. Haha, quand on compare deux chiffres totalement distincts, comment dire… ?

    Concrètement, le chiffre de 150m donné au Google I/O comptait les connexions mensuelles mais aussi les gens qui utilisaient les cercles dans Gmail ou le bouton +1 sur les sites autres que Google.

    Or, le chiffre de 100m donné la semaine dernière ne compte que les utilisateurs qui se rendent sur plus.google.com ou son application mobile quotidiennement. J’ai rien inventé, ce sont les mots de Gundotra himself sur le post Google+ de l’annonce.

    Cet article est donc faux dans sa quasi totalité. Et Google+ est bien plus qu’actif.

  6. Comme d’habitude, la plupart des gens n’ont pas compris le fonctionnement de Google+
    Google+ est totalement différent de Facebook dans le sens que les publications peuvent être très facilement “dirigées” vers des gens bien précis – d’où le principe du “cercle”.
    Ainsi, des comptes qui semblent “inactifs”, car n’ayant aucun posts dits “publics”, sont très souvent extrêmement actifs – une publication/heure, environ – mais uniquement avec ceux qui les ont ajoutés.
    De plus, Google+, à l’instar de Twitter, est un réseau non parallèle. En effet, si vous “suivez” quelqu’un sur Twitter, celui-ci ne vous suit pas forcément, et vice versa. Pareil sur Google+ : les gens peuvent vous suivre, et vous pouvez suivre les gens, mais ce n’est pas une obligation. Si le réseau vous semble “mort”, allez donc faire un tour du côté de +jef biot(https://plus.google.com/103545629159196000620), de +Laura Manach (https://plus.google.com/114096099683887759200), et d’autres personnes franchement actives. Regardez leurs cercles, naviguez, constatez, … Le réseau est loin d’être mort 🙂

  7. Dénigrer G+ est devenu le nouvel eldorado des sites pour faire du buzz et de la visite à moindre frais. Dommage !!!
    Alors qu’un “réel” plongeon dans G+ démontrerait facilement le contraire de l’article

  8. Bon… Comme déjà dit, c’est une histoire de buzz. Bon… Ayé, l’es content ? Il peut retourner jouer. Perso, je me contrefous du nombre d’utilisateurs de G+ . Je suis simplement content des discussions et des rencontres, et surtout, je suis content de ne pas avoir à supporter la pub, les kikoolol, et les commentaires désespérants de fautes d’orthographes des copains de copains de copains….

  9. Parfois, j’avoue que j’aimerais que la rumeur #ghosttown soit fondée. Je peux pas laissé le machin 15 minutes sans avoir une dizaine de notifications.

    Les contacts par contre sont pas les même que FB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici