Accueil ActuWeb La force des réseaux sociaux pour Haïti

La force des réseaux sociaux pour Haïti

68
2

Le puissant séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter qui a frappé Haïti mardi 12 janvier a été l’un des premiers événements dévastateurs de cette année. La Croix-Rouge estime que plus de 50.000 personnes ont été tuées. Les réseaux sociaux jouent un rôle important dans cette catastrophe puisqu’ils se mobilisent et servent notamment d’informations en temps réel, ou même à créer des collectes de dons…

De nombreuses page Facebook se sont ouvertes pour aider les familles, notamment la page « Pour les Haïtiens : 1 Fan = 1 €«  qui compte plus de 300 000 fans. Des célébrités ont déjà recueilli des centaines de milliers de dollars grâce à leurs appels à l’aide de Twitter, comme le chanteur Wyclef Jean.

Facebook et Skype ont également joué un rôle majeur pour des milliers de familles. Puisque les connexions de téléphonie mobile et fixe se sont pratiquement effondrées pendant les 48 premières heures après le séisme, certains résidents d’Haïti ont été en mesure de donner signe de vie que par le biais d’Internet.

Google a lui aussi tenu à mettre la main à la patte (à sa manière) puisqu’il a mis à jour les images satellite de Google Earth et propose déjà des vues très détaillées de la zone photographiée par satellite. On peut malheureusement y voir des villes dévastées dont les dégâts s’étalent sur un périmètre de 30 km par 10 km autour de la capitale d’Haïti.

Le site de la Croix-Rouge quant à lui propose de nombreux renseignements ainsi qu’un lien pour faire un don qui sont en plus déductible des impôts (si je vous en parle, c’est que je l’ai fait hein 😉 ).
Aussi, à travers ce site vous aurez une liste de personnes enregistrées à Haïti recherchant des membres de leur famille.

Et vous, avez-vous pensé à faire un don ?

2 Commentaires

  1. Merci pour cet article. Il est vrai que la pertinence des réseaux sociaux, et par extension du web 2.0, s’est illustrée avec force dans ce contexte malheureux. En premier plan, on retient évidement les messages de détresse et d’espoirs adressés à des proches par la diaspora haïtienne. Ensuite, les élans de solidarité, relayés par des citoyens de tout pays qui nous invitent à penser qu’enfin, information et empathie peuvent se rencontrer et faire sens : chacun est amené à être acteur, à se positionner en faveur d’un changement positif des pays les plus exposés. Sur la question des manifestations des élans de solidarités florissant partout à travers le monde sur les réseaux sociaux, je vous invite à consulter la note consacrée à ce sujet, Les facebookiens, haïtiens de cœur, sur la plateforme de blogs Solidaires du monde.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici